Back to photo list

Image from page 44 of "Nos petits Alsaciens chez eux ; notes et souvenirs d'artiste, par P. Kauffmann ;" (1918)

Image from page 44 of
The picture above is taken automatically from flickr.com, if there is something related to the picture please visit and contact flickr.com
Identifier: nospetitsalsacie00kauf
Title: Nos petits Alsaciens chez eux ; notes et souvenirs d'artiste, par P. Kauffmann ;
Year: 1918 (1910s)
Authors: Kauffmann, P
Subjects: Children in Alsace Alsace (France) -- Social life and customs
Publisher: Paris :
Contributing Library: New York Public Library
Digitizing Sponsor: msn


View Book Page: Book Viewer
About This Book: Catalog Entry
View All Images: All Images From Book

Click here to view book online to see this illustration in context in a browseable online version of this book.


Text Appearing Before Image:
pétille quemieux dans les gobelets... les têtes tournent et plus dun futur soldat sevoit forcé de déserter le festin et de sisoler... Mais ce nest pas tout. Il y a des villages qui célèbrent la Pentecôtedune autre façon. On y déguise, par exemple, un jeune garçon enlentourant de cordelettes de paille ou de guirlandes de feuillages ; on lemonte sur un âne et, sous les quolibets de ses camarades, on le promènedans les rues du pays et même dans les communes voisines. On lappellele Pfingspfiteri. A Pfaffenheim, près de Guebwiller, le lundi de Pentecôte, tousles conscrits de lannée sassemblent à cheval, en dehors du bourg. Autrot, ils se mettent à la recherche du Pfingspfiteri. Le Pfingspfiteri estun personnage grotesque, le plus simple desprit du pays généralement,que lon a affublé dune blouse à culottes, sur laquelle sont cousuesdinnombrables coquilles descargots qui, en sentrechoquant produisentun bruissement des plus drôles. Un ou deux ânes mélancoliques tirent

Text Appearing After Image:
le Pfingspfiteri sur une charrette escortée des cavaliers enrubannés et dela foule gouailleuse des autres gamins. La promenade se termine auprèsdune fontaine où la victime est plongée après avoir subi mille avaniesqui ne témoignent pas toujours dune grande humanité, cest vrai ; maisce bain trouve bonne excuse dans la température relativement élevée dela saison. Plus le pauvre diable proteste et se débat et plus larrosage estprolongé ; mais on le console, on le réchauffe en lui versant force ra-sades de vin blanc, en glissant des sous dans sa poche... et cette géné-rosité, après la brimade, explique pourquoi lan prochain, lon retrouveraun Pfingspfiteri. Quelquefois on se livre au jeu plus moderne des courses de che-vaux, mais de bêtes de labour : un bouquet ou même une prime enargent, récompense le gagnant. Du côté de Haguenau, ce sont des concours de claquements defouets quorganisent les jeunes gens. Le vainqueur est celui dont les sé-ries sont les plus longues


Note About Images
Please note that these images are extracted from scanned page images that may have been digitally enhanced for readability - coloration and appearance of these illustrations may not perfectly resemble the original work.
Date: 2014-07-27 08:15:26



bookid:nospetitsalsacie00kauf bookyear:1918 bookdecade:1910 bookcentury:1900 bookauthor:Kauffmann__P booksubject:Children_in_Alsace booksubject:Alsace__France_____Social_life_and_customs bookpublisher:Paris__ bookcontributor:New_York_Public_Library booksponsor:msn bookleafnumber:44 bookcollection:newyorkpubliclibrary bookcollection:iacl bookcollection:americana

Visit : ATourism.com

Comments

No comment found!

Members of DigitalMarketingPariwisata.com | Joint with Mahoni.com
Powered by IndonesiaCommerce.com | Promoted by IndonesiaWebPromotion.com


Visit Archipelago Country, A Tropical Paradise In The World : EastJava.com and Indonesia-Tourism.com